Et si l’on se racontait…

Un jour, quelqu’un m’a dit de continuer à « raconter des histoires »

Voilà une expression qui peut prêter à confusion…

Tromperie, enrobage subtile et merveilleux, ou simple vérité, raconter des histoires est une expression de l’esprit et des sens qu’il serait malvenu de sous-estimer.

L’imaginaire est puissant, si on le laisse naviguer sur des courants favorables, il nous porte vers des horizons lumineux et nous affuble d’immenses ailes aux pouvoirs incontestables.

L’art est vecteur d’imaginaire, dans mes créations, je raconte multiples histoires, les détails distillés par-ci, par-là, sont des anecdotes que chacun peut lire à sa manière, narrant sa propre histoire. Et cet imaginaire peut s’envoler dans tout environnement !

L’œil capte et les sens s’expriment, il appartient à tous de savoir observer ses sensations, repérer ses impulsions, collecter ses informations, apprendre de soi, définir ce qui nous pousse vers l’avant, ce qui nous anime. Recueillir ses ressources, tout cet imaginaire qui devient une réalité nécessaire, une source inépuisable de matière vivante, d’émotion puissante, pour alimenter son travail mental. Développer cette créativité…cette conscience élargie de ses sens et de ses plaisirs, est une dimension importante dans l’apprentissage des TOP.

Alors, racontons-nous des histoires, prenons le temps de développer ce sens inné. L’humanité n’est qu’une suite d’histoires, toutes créées par l’homme. Nous sommes d’ailleurs particulièrement doués pour « créer des histoires »! 

Autant mettre cette habileté à notre propre service, pour stimuler corps et esprit.

Qu’ils nous accompagnent avec envie. 

Qu’ils nous susurrent des mots doux.

Qu’ils nous dessinent les plus belles ailes…